Accès Justice

Le volet « Justice» du projet de l’AD59B est piloté par Jeanne HARBONNIER, Référente Départementale en charge de l’accès à la Justice. Maurice CHABANNE assure des permanences.

Promouvoir l’accès au droit des personnes accueillies

  • Beaucoup de personnes accueillies dans nos centres méconnaissent leurs droits ou ne bénéficient pas de moyens pour les faire valoir.
  • L’objectif est de leur permettre d’accéder à l’information juridique tout en bénéficiant d’un accompagnement et d’un suivi personnalisé, démarche facilitée par le lien de confiance préalablement établit avec les bénévoles.
  • Recréer le lien entre les personnes accueillies et les institutions chargées de la mise en oeuvre de leurs droits est une priorité.

Notre rôle :

Organiser des permanences de primo-information et d’orientation juridique

  • Les permanences sont organisées en partenariat avec les CDAD, les barreaux locaux et les associations oeuvrant dans le domaine de l’accès au droit.
  • Elles ont pour objectif d’informer les personnes sur leurs droits et obligations et de les orienter vers les organismes chargés de la mise en oeuvre de ces droits.
  • Les «bénévoles référents» des Restos prennent ensuite le relais des professionnels en soutenant les personnes dans le suivi des préconisations établies.

L’accès au droit dans les centres des Restaurants du Coeur :
un volet essentiel de l’aide à la personne

  • Lors de la campagne 2017-2018, 860 000 personnes ont été accueillies dans nos centres et 4 424 d’entre elles ont bénéficié de conseils juridiques lors de permanences animées par des professionnels du droit.
  • En complémentarité de l’aide alimentaire, de nombreuses activités d’aide à la personne sont mises en oeuvre pour répondre aux besoins des personnes que nous accueillons.
  • La résolution d’un problème juridique touchant au droit à la famille, du logement, du travail ou encore au droit des étrangers peut permettre à une famille de sortir d’une situation de précarité et entraîner une dynamique de réinsertion vers le droit commun.